“Migrations bretonnes”, Cycle de rencontres organisées par Bretagne Culture Diversité (BCD) et les médiathèques de Lorient sur l’immigration et l’émigration en Bretagne.

Une fois par mois, un chercheur  ou une chercheuse revient sur l’histoire de l’émigration bretonne et de l’immigration en Bretagne, sur les apports extérieurs dont s’est enrichie la culture bretonne au fil du temps comme sur les associations toujours dynamiques de Bretons émigrés dans le monde ainsi que sur les parcours des migrants contemporains. Un “grand témoin” vient ponctuellement compléter le propos, par son expérience collective ou individuelle de la migration. 

Prochaines conférences :

Vendredi 2 décembre : Les migrations des Bretons en Amérique du nord, avec :

  • Eva Guillorel, historienne, qui reviendra sur l’itinéraire des hommes et de leurs cultures vers le continent nord-américain entre le 16e et le 18e siècle.
  • Charles Kergaravat, président de l’association Breizh Amerika. 

Vendredi 6 janvier : L’émigration bretonne à Paris, avec :

  • Françoise Le Goaziou, co-autrice du livre Bretons sur Seine. Quinze siècles de présence bretonne à Paris, ed. Ouest France, 2019. 

Vendredi 17 février : Les migrations bretonnes à travers le cinéma, avec :

  • Gilles Ollivier, chercheur associé à la Cinémathèque de Bretagne. 

EN PRATIQUE :
Quand ? Le premier vendredi du mois, de 18h à 19h30
Où ? À l’auditorium de la médiathèque François Mitterrand de Lorient, entrée libre !
Peut-on revoir les conférences ? Oui ! Les conférences font l’objet d’une captation vidéo et sont mises à disposition sur le site Bécédia. Pour revoir le cycle [cliquez ici].

Les lauréats du concours photo « Migrations bretonnes » sont connus !

Le premier concours de photo de Bretagne Culture Diversité s’est clôturé le samedi 24 septembre à Pontivy par la remise des prix aux lauréats. Organisé dans le cadre des dix ans de BCD, ce concours était ouvert aux Le premier concours photo de Bretagne Culture Diversité s’est clôturé le samedi 24 septembre à Pontivy par la remise des prix. Organisé dans le cadre des dix ans de BCD, ce concours était ouvert aux amateurs et professionnels. Il avait pour sujet les migrations bretonnes. 37 candidat(e)s nous ont adressé leurs propositions.

C’est une femme, Jéromine Derigny, qui a conquis le jury dans la catégorie « professionnels » avec son projet intitulé « Du 9-3 au Finistère ».

Elle a réalisé des clichés autour d’une maison de vacances Finistérienne, rachetée par un Tunisien, Hocine, qui est le père de son compagnon. Elle obtient une enveloppe de 2 000 € destinés à la réalisation d’une exposition.

Le palmarès amateur est celui-ci :

1er prix pour Olivier Ceccaldi.

Olivier Ceccaldi

2e prix pour Didier Ciancia.

3e prix pour Anastasie Langu Lawinner.

Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) des îles de Bretagne : inventaire, promotion et transmission ?

Table ronde le 13 juillet au Salon international du livre insulaire à Ouessant

Bretagne Culture Diversité organise en partenariat avec l’association CALI (organisatrice du salon) et de la Chaire TMAP de Sciences Po Rennes, une table-ronde le 13 juillet prochain autour des questions du patrimoine culturel immatériel des îles de Bretagne dans le cadre du 24e Salon international du livre insulaire, Ouessant.

Réaliser un état des lieux du patrimoine culturel immatériel est une nécessité à l’heure des grandes transformations du monde insulaire breton. Si les mutations économiques, sociales, foncières, environnementales ou encore démographiques sont relativement bien connues, la question culturelle est très peu prise en compte dans sa globalité. Œuvrant depuis près de 25 ans sur les questions culturelles, l’association CALI a constaté de graves méconnaissances des traditions insulaires, voire des préjugés et contre-sens encore trop nombreux vis-à-vis des îles et du mode de vie des insulaires.

Le temps est ainsi venu de dresser un inventaire du PCI de manière participative, avec les habitants eux-mêmes, dont force est de constater le vieillissement et une perte de savoirs qui s’est accéléré avec les deux années de pandémie. Il s’agira dans un premier temps, avec des notions simples et des exemples, de faire connaître les enjeux d’un inventaire participatif du PCI avant le lancement éventuel d’un chantier de mise en valeur à long terme. Riche de son expérience, c’est tout le rôle de BCD. L’objectif de ces deux table-rondes est la création d’un savoir et d’une culture communs, la définition des enjeux et des territoires concernés, dans un espace et un temps insulaire adapté et reconnu : le salon du livre insulaire.

10h00-11h45 : Table ronde 1. Transmettre et faire vivre la culture insulaire : pourquoi, comment, par qui ?

Le patrimoine culturel immatériel des îles est riche mais menacé. Quelle est sa vitalité ? quels sont ses problèmes ? quels sont les acteurs ? pourquoi en faire un inventaire et avec qui ? comment permettre la transmission intergénérationnelle ? quelle place pour les nouveaux arrivants et les résidents secondaires ?

Co-animateurs : Tudi Kernalegenn (BCD), Gweltaz ar Fur (CALI)

Intervenants : Julie Léonard (responsable du PCI à BCD) ; Louis Brigand (géographe, spécialiste des îles – sous réserve) ; Jean-Christophe Fichou (historien) ; Hervé Tilly (PNRA).
Avec des témoignages de Laurent Gontier, Ondine Morin, Joëlle Lalbin et Daniel Masson.

14h00-16h00 : Table ronde 2. Les îles comme territoires de production culturelle : quels lieux, quels acteurs, quels objectifs ?

Les cultures insulaires sont singulières face aux défis démographiques, géographiques, générationnels… Comment faire vivre une culture ouverte et vivante dans les îles ? avec quels acteurs ? dans quels lieux ? pour quel public ? Il s’agira d’aborder la problématique de la créativité suite aux contraintes de la pandémie, de la convivialité, des lieux de rencontre, de la saisonnalité…

Co-animateurs : Romain Pasquier (TMAP), Isabelle Le Bal (CALI)

Intervenants : Gilbert David (géographe, spécialiste de la pêche), Tiphanny Petton (Compagnie maritime Penn-ar-Bed) ; Philippe Le Berigot (Association des îles du Ponant) ; Denis Paluel (Maire de Ouessant, Conseiller régional) .


L’exposition Une histoire de Bretagne de BCD sera visible tout au long du salon (les 13 et 14 juillet).

La troménie de Locronan racontée dans un e-book

La troménie de Locronan
Un chemin au rythme du temps celtique
Par Anne Gouerou
aux éditions Bretagne Culture Diversité

Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie de l’e-book La troménie de Locronan – Un chemin au rythme du temps celtique par Anne Gouerou aux éditions Bretagne Culture Diversité. Cet e-book est à télécharger sur la boutique de BCD.

La naissance du Projet

C’est en janvier 2019 qu’Anne Gouerou est venue frapper à la porte de Bretagne Culture Diversité (BCD) pour nous parler de son projet d’e-book sur la troménie de Locronan. Armée de sa tablette, elle nous a présenté les premières lignes de son travail, les extraits d’images qu’elle avait filmés tout en évoquant celles qu’elle souhaitait capturer lors de la prochaine grande troménie. Pour BCD, ce projet s’inscrivait de manière complémentaire dans le cadre de l’inventaire régional des pardons et pèlerinages que nous venions de lancer à l’échelle régionale.

Les troménies sont une forme spécifique de pardon dont la principale caractéristique est de s’organiser en une longue procession giratoire sur un territoire donné. Il n’en subsiste actuellement que très peu , dont celle de Locronan qui reste probablement la plus connue et la plus fréquentée.

C’est ainsi qu’ Anne Gouerou a souhaité valoriser ce patrimoine en nous emmenant sur le chemin de sa troménie, au sens propre comme au figuré !
Journaliste et documentariste Anne Gouerou vit à Locronan. Cet e-book se veut une contribution à la vulgarisation des connaissances historiques, ethnologiques et linguistiques accumulées sur ce rituel par les spécialistes. 

La troménie de Locronan

Tous les six ans, la grande troménie de Locronan continue à réunir de nombreux adeptes, dont les motivations sont désormais variables. Longtemps datée de l’arrivée de saint Ronan en Armorique au haut Moyen Âge, on sait aujourd’hui que cette longue procession chrétienne puise ses origines dans des temps plus anciens. Les travaux de l’ethnologue Donatien Laurent ont révélé qu’en réalisant un circuit quadrangulaire de 12 kilomètres, le pèlerin imprimerait avec ses pieds le parcours que la Lune et le Soleil réalisent dans le ciel en une année. À la dimension astronomique de ce calendrier s’ajoute une forte dimension religieuse et spirituelle, la troménie reliant le monde des vivants à celui des morts.
À travers cet e-book, le lecteur découvrira les origines de ce chemin, de la légende de saint Ronan aux rituels particuliers dans lesquels les spécialistes décryptent les traces de la religion celtique et de croyances plus anciennes encore.

Multimédia, cet ouvrage vous propose d’entendre Donatien Laurent dans une vidéo et douze courts montages sonores, tirés d’un entretien réalisé en 2014. Douze autres vidéos, de format court également, offrent aux lecteurs-spectateurs un riche panorama de la grande troménie 2019. Le tout est illustré par des dessins d’Anne Cognard, qui mêlent pédagogie et plaisir des yeux.

Titre : La troménie de Locronan – Un chemin au rythme du temps celtique
Prix de vente : 12 € (à commander sur la boutique de BCD).
Texte et vidéos : Anne Gouerou
Dessins : Anne Cognard

Prix du livre d’histoire : les sept livres finalistes désormais connus

Le jury du prix du livre d’histoire s’est réuni le jeudi 30 juin dernier à Carhaix. 70 livres consacrés à l’histoire de la Bretagne et parus entre janvier 2021 et juin 2022 avaient été recensés, de 38 éditeurs différents. Parmi ceux-ci, sept livres ont été retenus par le jury pour leurs qualités scientifiques, leur lisibilité et leur accessibilité. Le jury se réunira ensuite en septembre pour désigner le ou la lauréat·e du prix. Le vainqueur recevra un prix d’une valeur de 1500€.

Organisé par Bretagne Culture Diversité/Sevenadurioù, le Festival du livre en Bretagne de Carhaix et le Poher Hebdo ce prix du livre d’histoire de Bretagne sera décerné à l’occasion du Festival du livre en Bretagne, à Carhaix les 29 et 30 octobre 2022.

Les sept finalistes sont (par éditeur) :

MSHB :

Musée d’histoire de Nantes :

Oxford University Press :

Passés composés :

Presses universitaires de Rennes :

BCD en assemblée générale le 4 juin à Saint Brieuc

Bretagne Culture Diversité se réunit en assemblée générale le samedi 4 juin 2022 à partir de 9h00 à Ti ar Vro – L’Ôté à Saint-Brieuc.

– Accueil : 9h00.- Assemblée générale de 9h30 à 12h30.
Vous êtes cordialement invités à y participer.
– Ordre du jour : [cliquez ici]
– Pouvoir : [cliquez ici]
– Adhésion : [cliquez ici]


Si vous souhaitez participer au vote, nous vous informons que vous devez êtes membre de l’association (pour adhérer cliquez ici).

Pour organiser au mieux cette assemblée générale nous vous demandons de bien vouloir nous signaler votre présence par courriel à aroy@bcd.bzh avant le mardi 24 mai.

Un repas est proposé à l’issue de l’assemblée générale. Si vous souhaitez y participer vous pouvez réserver ci dessous (jusqu’au 3 juin 14h00) :



Sinon, merci d’adresser votre règlement d’un montant de 20 € à Bretagne Culture Diversité, 3 boulevard Cosmao Dumanoir 56100 LORIENT. Merci de préciser également si celui-ci relève d’un régime particulier.

En vous remerciant pour votre participation à la vie de notre association.

Bien cordialement,

Philippe Ramel
Président de Bretagne Culture Diversité

Un concours de photos sur les « Migrations bretonnes » pour les dix ans de BCD

Dans le cadre de ses dix ans Bretagne Culture Diversité lance son premier concours photographique pour amateurs et professionnels.

Le thème ? Les migrations bretonnes

Il s’agit pour les photographes de proposer leur regard sur les expériences, les apports et les échanges nés de la présence d’habitants originaires d’un pays étranger ou d’une région extérieure à la Bretagne, ou sur la vie des Bretons vivant hors de la Bretagne historique. 

Longtemps, la Bretagne a été une terre que l’on devait quitter. Ils et elles furent nombreux à partir comme bonnes à Paris, ouvriers au Havre ou embarquer en quête d’un avenir meilleur vers les États-Unis. Pourtant, la péninsule a également été, dès ses origines, un territoire où l’on arrive . On vient y travailler, à la poudrerie de Pont-de-Buis dans les années 1920 comme dans l’agroalimentaire aujourd’hui.
Elle est aussi une terre où l’on trouve refuge, à l’image des Espagnols arrivés en 1938, fuyant la guerre civile, ou les Ukrainiens du printemps 2022.

Organisé dans le cadre des dix ans de Bretagne Culture Diversité, ce concours se déroule du 2 mai au 31 juillet 2022. Les résultats seront proclamés le samedi 24 septembre 2022 à Pontivy. 

Jean-Michel Le Boulanger, Président du du festival Étonnants voyageurs et membre du jury et Tudi Kernalegenn, directeur de BCD étaient à Rennes le 18 mai dernier pour présenter ce concours.

Qui peut y participer ?

Le concours Migrations bretonnes est ouvert aux amateurs comme aux professionnels.

Comment y participer ?

Les photographies peuvent être en couleur ou en noir et blanc

  • Pour les amateurs : Ils soumettront au jury 3 photographies autour de la thématique des Migrations bretonnes.
  • Pour les professionnels : Ils soumettront au jury un projet de sujet photographique autour de la thématique proposée. Ils devront proposer 5 à 10 photographies illustrant leur travail artistique ainsi qu’un argumentaire pour le futur projet.

Les lots à gagner

Pour les amateurs

Trois lauréats se verront récompensés de la manière suivante :

• 1er prix d’une valeur de 400 €.
• 2ème et 3ème prix : des bons d’achat de matériel photographique de 200 € et 100 €.

Les meilleures photographies de cette catégorie feront l’objet d’un tirage papier en vue d’une exposition itinérante, inaugurée lors du dixième anniversaire de BCD le 24 septembre 2022 à Pontivy.

Pour les professionnels

Le photographe professionnel dont la proposition sera retenue par le jury recevra une bourse d’une valeur de 2000 euros qui lui permettra de mener à bien son projet photographique. Cette production fera également l’objet d’une exposition.

Composition du Jury

  • Composition du jury : Jean-Michel Le Boulanger (président du festival Étonnants voyageurs), Céline Diais (photographe professionnelle), Anne-Cécile Estève (photographe professionnelle), Charles Kergavarat (association Breizh-Amerika), Anne Morillon (sociologue), Philippe Ramel (président de Bretagne Culture Diversité), Solange Reboul (centre d’art Gwinzegal), Kofi Yamgnane (ancien élu et ministre).

Toutes les infos sur le site du concours :
https://concours-photo.bcd.bzh/

Anna Quéré, nouvelle responsable de la vulgarisation de la matière culturelle de Bretagne à BCD

Anna Quéré vient de rejoindre l’équipe de BCD ! Elle occupe le poste de responsable de la vulgarisation de la matière de Bretagne.

Après des études d’histoire et de sociolinguistique, elle intègre les équipes de France 3 Bretagne comme journaliste pendant plus de dix ans. Elle s’oriente ensuite vers une carrière de pigiste en presse écrite pour de nombreux titres comme le Télégramme, le magazine Sciences Humaines, ou la revue La grenouille à grande bouche

Cette dynamique nouvelle venue à BCD aura pour mission de continuer le suivi de l’encyclopédie numérique sur la Bretagne Bécédia, l’organisation du prochain cycle de conférences, et de nombreuses autres missions !

Degemer mat Anna !

Y a-t-il un matriarcat breton authentique ? dernier rdv du cycle de la « Fabrik’ de l’authentik' »

Nous vous donnons rendez-vous le mardi 8 mars prochaine pour la dernière conférence du cycle qui explore les enjeux de la fabrication de l’authenticité. Dernier rendez-vous en compagnie d’Anne Guillou qui interrogera l’authenticité du matriarcat breton au plateau des quatre vents à Lorient à partir de 18h. GRATUIT !

>> Mardi 8 mars 2022
Y a-t-il un matriarcat breton authentique ?

Cette conférence sera retransmise sur ZOOM : https://us06web.zoom.us/webinar/register/WN_jYKosQjqR8uzctmW2jmPRQ

Parler de matriarcat est une spécificité bretonne. Nulle part ailleurs en France ce mot n’a cours. Objectivement, le patriarcat, qui est son opposé masculin, semble admis partout. On peut donc s’interroger sur cette étrangeté bretonne. Affirmer l’existence d’un matriarcat en Bretagne résiste-t-il à l’analyse ?

L’usage du terme est avéré. On connaît ses propagateurs et on peut dater son apparition dans l’Histoire. Mais la réalité ? Y a-t-il un legs historique particulier qui expliquerait la présence d’un système matriarcal breton ? Peut-on rassembler les preuves d’un authentique matriarcat en Bretagne ? Cette recherche de preuves semble vaine. À l’inverse, on ne peut nier la force de sa représentation : il n’y a pas de matriarcat breton mais le stéréotype, l’idée convenue, la croyance sont bel et bien ancrés dans la culture et les usages. Cette pratique langagière répandue aide-t-elle à penser la condition féminine en Bretagne ?

Anne Guillou est une sociologue et essayiste. Elle est docteure d’État de sociologie, auteure d’une thèse intitulée Les Femmes, la Terre, l’Argent (1987). Ses recherches ont notamment porté sur la sociologie rurale et, plus particulièrement, la sociologie des femmes et les rapports sociaux en milieu rural. Elle a été Professeure de Sociologie à Brest (UBO) de 1991 à 2003. Elle y a créé le département de Sociologie.

Cette conférence est organisée dans le cadre des Deizioù.

Toutes les conférences sont gratuites. Elles sont organisées au plateau des quatre vents à partir de 18h.
Retransmission en direct via Zoom ou Facebook.
Organisé avec l’aide de la Mairie de Lorient et en partenariat avec Emglev Bro an Oriant et Amzer Nevez.

Les prochaines formations de BCD

Deux formations sont encore au programme du cycle de Bretagne Culture Diversité. Au programme : conte (21 et 22 mars) et jeux traditionnels (17 mai) !

[calameo code=0027532417dfcc6ae9f28 mode=mini width=480 height=300]

Télécharger le catalogue des formations en PDF

21 et 22 mars 2022 – Parcé – Autour du conte (2 journées)

Les associations culturelles bretonnes utilisent parfois le conte au cours de leurs animations.  Cette formation propose des moyens pour trouver des ressources, découvrir les répertoires en breton, en gallo et enfin connaître les différentes pratiques autour du conte.
Voir le détail de la formation
Lien d’inscription à la formation
Pour toute information, contactez Nikolas Amaury : namaury@bcd.bzh.

17 mai 2022 – Saint Gonnery – Jeux traditionnels (1 journée)

Comment mettre en place une animation autour de la découverte des jeux traditionnels pour les plus jeunes ? Retour d’expérience d’une intervenante, échanges et questions ; Réflexions sur sa pratique et projection sur de futurs projets d’animation.
Voir le détail de la formation
Lien d’inscription à la formation
Pour toute information, contactez Nikolas Amaury : namaury@bcd.bzh.

Un récent partenariat avec l’association régionale Familles rurales permet désormais à Bretagne Culture Diversité de diffuser son offre de formation à un plus large public. Il est également désormais possible pour les stagiaires de bénéficier d’une prise en charge par les OPCO (dans le cadre de la formation professionnelle continue).

This site is registered on wpml.org as a development site.