Les droits culturels au centre des débats au Trans Musicales le 8 décembre

Cheminer vers les droits culturels, tel est le titre de la rencontre proposée par Bretagne Culture Diversité, la Chaire « Territoires et mutations de l’action publique » de Sciences Po Rennes et le laboratoire LiRIS de l’université de Rennes 2 dans le cadre des Rencontres & débats des Trans Musicales de Rennes le jeudi 8 décembre prochain à la Maison des association de Rennes.

Les droits culturels sont des droits humains fondamentaux. Ils sont inscrits, depuis 2015, dans plusieurs lois françaises : la Loi relative à la Nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) et la Loi relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (LCAP). Même si ce cadre politique et juridique a permis une certaine prise de conscience et de plus en plus d’initiatives, on constate encore que se les approprier pleinement n’est pas simple, et que leur mise en application concrète est source de nombreuses interrogations.

Ainsi, pour cette édition 2022 – année qui marque le 15e anniversaire de la Déclaration de Fribourg – la mise en œuvre des droits culturels sera au cœur des échanges d’une matinée de rencontres et de réflexion.

10h-12h : Cheminer avec les droits culturels

Intervenant·es :

  • Gabriel Biau, directeur de la Maison des Squares (quartier du Blosne, Rennes),
  • Paloma Fernandez-Sobrino, artiste pluridisciplinaire et directrice artistique de de l’Âge de la Tortue (Rennes),
  • Pascal Le Brun-Cordier, directeur artistique (ZAT Montpellier) et universitaire (professeur associé à l’École des arts de la Sorbonne – Paris 1) et coordinateur du réseau Villes In Vivo.

Animation :

Romain Pasquier, directeur de recherche au CNRS (laboratoire Arènes), titulaire de la chaire « Territoires et mutations de l’action publique » de Sciences Po Rennes.

14h-17h : « L’archipel des droits culturels » – Venez expérimenter les droits culturels à travers une animation immersive – COMPLET

Atelier proposé par Bretagne Culture Diversité, la Chaire « Territoires et mutations de l’action publique » de Sciences Po Rennes et le laboratoire LiRIS de l’université de Rennes 2

La Fédération des Centres Sociaux et socioculturels a imaginé une animation immersive aux droits culturels, une façon attrayante d’aborder cette problématique à destination de personnes impliquées dans leur mise en œuvre. Les participant-e-s pourront découvrir comment mobiliser ces droits dans leurs pratiques professionnelles et/ou militantes. Cet outil-jeu permet de nourrir des temps de débats, de formation et de rencontres autour des questions d’identité, de coopération, d’éducation et de formation, d’information, de communication, de communauté, diversité et patrimoines. L’Archipel contient également un ensemble de ressources numériques qui permettront à chacun de poursuivre sa réflexion.

Atelier animé par Serge Chalony, délégué fédéral Morbihan, Fédération des centres sociaux et socioculturels

12 places maximum. Aucune connaissance des droits culturels n’est requise pour participer.

[Rencontres & Débats] Bretagne Culture Diversité (BCD) : quelle place pour la culture dans les droits humains ?


Revendiquer sa vie culturelle et faire ses propres choix sont des droits humains fondamentaux. Cette année, Les Trans et BCD collaborent pour en discuter, dans le cadre de Rencontres & Débats aux Trans Musicales. Les Transmusicales ont rencontré Julie Léonard, responsable de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel et de la promotion de la diversité culturelle, qui en dit plus sur le sujet, sur l’association et sur ce rendez-vous.

>> https://www.lestrans.com/article/rencontres-debats-bretagne-culture-diversite-bcd-quelle-place-pour-la-culture-dans-les-droits-humains/

Prix du livre d’histoire de Bretagne : Krystel Gualdé remporte le prix 2022

Bretagne Culture Diversité, le Festival du livre en Bretagne de Carhaix et le Poher Hebdo se sont associés pour créer le Prix du livre d’histoire de Bretagne. Il a été décerné cette année pour la première fois.

Le prix a pour objectif de récompenser un livre d’histoire de la Bretagne pour ses qualités scientifiques, pour sa lisibilité et pour son accessibilité. Il a pour but de faire découvrir la recherche historique au plus grand nombre, et ainsi contribuer à une meilleure connaissance du monde qui nous entoure. 70 livres chez 38 éditeurs différents parus entre janvier 2021 et juin 2022 avaient été recensés pour ce prix.

Les lauréats du prix 2022 ont été annoncés à Carhaix le 30 octobre 2022 :

  • 1ère : Krystel Gualdé pour L’abîme – Nantes dans la traite atlantique et l’esclavage colonial 1707-1830, publié par le Musée d’Histoire de Nantes.
  • 2e : Laurence Moal pour Duchesses. Histoire d’un pouvoir au féminin en Bretagne, paru aux Presses universitaires de Rennes.
  • 3e : Barry Cunliffe pour Bretons and Britons: The Fight for Identity, paru chez Oxford University Press.

L’abîme de Krystel Gualdé, lauréate du prix 2022, analyse le rôle de Nantes dans la traite négrière, et donc dans le système esclavagiste. Il a été choisi par le jury parce qu’il a su combiner avec talent et bonheur une iconographie d’une richesse et d’une qualité de reproduction exceptionnelle, et aborder un sujet complexe et difficile avec rigueur mais avec pédagogie et dans une langue accessible. Il démontre qu’il est possible d’aborder les pages sombres de notre histoire sans concession.
Krystel Gualdé s’est dite très sensible « à un choix courageux, car l’histoire de l’esclavage est un sujet encore sensible et douloureux. Merci pour ce prix parce qu’il montre qu’en Bretagne, plus qu’ailleurs en France, on peut regarder son passé en face. Il y a ici une liberté de penser et d’écrire qui est précieuse. »

Informations complémentaires :

Présidé par Erwan Chartier (Le Poher Hebdo) et Tudi Kernalegenn (Bretagne Culture Diversité), le jury est composé de :

  • Fanny Bugnon (maitresse de conférences en histoire contemporaine, Université Rennes 2)
  • Erwan Chartier (directeur du Poher, docteur en études celtiques, journaliste historique)
  • Charlie Grall (responsable du Festival du livre en Bretagne)
  • Maela Ily (libraire, L’Ivresse des mots, Lampaul-Guimiliau)
  • Tudi Kernalegenn (directeur de BCD, docteur en science politique, historien)
  • Catherine Milin (enseignante d’histoire-géographie en lycée, Lannion)
  • Anna Quéré (responsable de la vulgarisation de la matière de Bretagne à BCD, journaliste)
  • Jörg Ulbert (maitre de conférences en allemand, docteur en histoire moderne)

Les dix ans de l’inscription du fest-noz à l’Unesco les 25 et 26 novembre à Rostrenen

Venez fêter les 10 ans de l’inscription du Fest-noz à l’Unesco les 25 et 26 novembre à Rostrenen !
Les 25 et 26 novembre à Rostrenen, le fest-noz sera à l’honneur à l’occasion des dix ans de son inscription au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Pour fêter cela, les associations Dastum, Bretagne Culture Diversité et de nombreuses autres structures comme la Cinémathèque de Bretagne, Pays Centre Ouest Bretagne, Maison des Cultures du Monde – CFPCI et Tamm-Kreiz vous proposent un riche programme :

Vendredi 25 novembre

  • Vernissage de l’exposition « Le fest-noz, un patrimoine inscrit à l’UNESCO » : 43 affiches issues de la collection de Dastum qui témoignent de l’histoire et de la belle vitalité de cette manifestation festive, mais aussi engagée !
    À 18 h à la médiathèque, 9 place du Général de Gaulle à Rostrenen. Entrée libre. Exposition à découvrir jusqu’au 5 janvier 2023.
  • Ciné-débat sur les archives filmées du fest-noz, des années 1960 à aujourd’hui : projection de films issus des collections de la Cinémathèque de Bretagne, des archives de Nicole et Michel Sohier, et des captations des youtubeurs Avelenn et NorbertFestNoz. Cette projection sera suivie d’un échange avec le public. À vous de dire et de raconter !
    À 20 h30 au Ciné-Breiz, 2 rue de Strasbourg à Rostrenen. Entrée gratuite.
    En partenariat avec Dastum, la Cinémathèque de Bretagne et les membres du groupe Patrimoine culturel immatériel de Bretagne.

Samedi 26 novembre

Place au grand fest-deiz ha noz des 50 ans de Dastum ! Il réunira plus de 70 chanteur(se)s, sonneur(se)s et musicien(ne)s venus de toute la Bretagne : Auffray-Ermel-Hautbois, Baud-Bordas, Berthou-Philippe, Blin-Chailloux, Bourdonnay-Le Panse, Bouthillier-Lemoine, Brou-Quimbert, Chanteurs des pays de Vilaine, Crépillon-Bigot, David-Huguel, Derrien-Campo, Flohic-Corbel, Impérial Gavotte Club, Kanerhog, Lange-Marchand, Le Doujet-Tardif, Patrick Lefebvre, Le Hunsec-Le Gall, L’Haridon-Nedeleg, Mahé-Lotout, Manglo, Nicol-Le Forestier, Quéré-Le Buhé, Christian et Sylvie Rivoalen, Rozé-Le Page, Salaun-Calvez-Le Goff-Glidig’s, Sérot-Janvier, Ifig ha Nanda Troadeg, sœurs Udo, Urvoy-Malrieu, Vassallo-Guéblez…

De 15 h à 1 h à la salle des fêtes, 9 place Bourk Kozh. 7€.
En partenariat avec La Fiselerie, le Cercle celtique de Rostrenen et Radio Kreiz Breizh.

Projection et rencontre autour du film « Bienvenue mister Chang »

Dans le cadre du cycle « Migrations bretonnes » organisé par Bretagne Culture Diversité (BCD) et les médiathèques de Lorient, nous vous invitons à la projection du film « Bienvenue mister Chang » d’Anne Jochum et de Laëtitia Gaudin-Le Puil le mardi 15 novembre prochain à la Médiathèque François Mitterrand de Lorient à partir de 18h00.

Cette projection sera suivie d’une rencontre avec Laëtitia Gaudin-Le Puil animée par Anna Quéré.

Le 26 février 1982, la petite commune de Lanvénégen accueillait, sous la pluie, 21 réfugiés laotiens et hmongs. Trente cinq ans plus tard, Laëtitia Gaudin – Le Puil a retrouvé sa copine d’enfance Maryse Chang. Ensemble, elles ont remonté le temps et bousculé les mémoires. Les leurs, celles de Lanvénégen, celles de Monsieur et Madame Chang.

Merci, trugarez, mèrçi

Les dix ans de BCD ont été fêtés les 23 et 24 septembre derniers à Pontivy, et nous tenions à remercier chaleureusement tous ceux qui y ont pris part d’une manière ou d’une autre.

De la séance cinéma au fest-noz, en passant par les table-rondes, la remise du prix photo et les temps de convivialité autour des pots et des repas, nous avons combiné temps de réflexion et temps festifs. Ces deux jours ont été agréables pour tous et très constructifs. Si un retour a pu être fait sur les dix premières années de BCD, il s’agissait surtout, avec vous, de nous projeter dans les dix ans à venir.

Nous vous proposons ci-dessous la vidéo du débat en plénière du samedi matin.

Le succès du fest-noz, organisé en partenariat avec Diwan et la Kerlenn Pondi, démontre la vitalité de cette forme festive inscrite depuis 10 ans également à l’Unesco, sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Ces dix ans étaient une étape sur le beau chemin que BCD a entamé en 2012, au service de la diffusion et vulgarisation des savoirs sur la Bretagne, de l’inventaire du patrimoine culture immatériel et de la valorisation de la diversité culturelle. J’espère que vous continuerez à parcourir ce chemin avec nous, parce que la tâche est immense. N’hésitez pas à nous rejoindre, si vous n’êtes pas encore adhérents, ou à vous abonner à notre newsletter si vous ne l’êtes pas encore.

Les lauréats du concours photo « Migrations bretonnes » sont connus !

Le premier concours de photo de Bretagne Culture Diversité s’est clôturé le samedi 24 septembre à Pontivy par la remise des prix aux lauréats. Organisé dans le cadre des dix ans de BCD, ce concours était ouvert aux Le premier concours photo de Bretagne Culture Diversité s’est clôturé le samedi 24 septembre à Pontivy par la remise des prix. Organisé dans le cadre des dix ans de BCD, ce concours était ouvert aux amateurs et professionnels. Il avait pour sujet les migrations bretonnes. 37 candidat(e)s nous ont adressé leurs propositions.

C’est une femme, Jéromine Derigny, qui a conquis le jury dans la catégorie « professionnels » avec son projet intitulé « Du 9-3 au Finistère ».

Elle a réalisé des clichés autour d’une maison de vacances Finistérienne, rachetée par un Tunisien, Hocine, qui est le père de son compagnon. Elle obtient une enveloppe de 2 000 € destinés à la réalisation d’une exposition.

Le palmarès amateur est celui-ci :

1er prix pour Olivier Ceccaldi.

Olivier Ceccaldi

2e prix pour Didier Ciancia.

3e prix pour Anastasie Langu Lawinner.

10 ans de BCD, demandez le programme !

Bretagne Culture Diversité fête ses dix ans cette année. L’association organise cet anniversaire à Pontivy, nous vous en proposons le programme.

Vendredi 23 septembre – Cinéma REX – 18h30, séance cinéma, entrée libre :

Nous sommes vivants, nous dansons !
Une séance autour de la danse, de la Bretagne au Caucase,
en arpentant le site Bretagne et Diversité – BED

Au programme :

  • Présentation du site BED par Caroline Troin : extraits de Treizhourien de Thierry Salvert et Kenan an Habask et du clip musical Gavotte ar bras de Thierry Salvert.
  • Projection du film Danse avec les ruines (Tchétchénie – 52’), de Mylène Sauloy, en sa présence.
    À l’automne 2001, l’ancien danseur étoile Ramzan Akhmadov rentre à Grozny pour reformer sa troupe d’enfants danseurs, que la guerre a éparpillé sur les routes de l’exil. Les enfants se sentent investis d’une mission : montrer au monde que la culture ne meurt pas sous les bombes, que la Tchétchénie est vivante puisqu’elle danse.
    La projection sera suivie d’un échange avec la réalisatrice

Samedi 24 septembre – Palais des congrès

Le samedi 24 septembre, rendez-vous au Palais des congrès à partir de 9h30. Cette journée sera l’occasion, en compagnie de nos partenaires, d’invités et du public présent, de faire le point sur la décennie de travail qui s’achève, plus encore de se projeter dans celle qui arrive, et plus largement de réfléchir tous ensemble aux grands enjeux de la culture en Bretagne.

Au programme :

9h30 : café d’accueil.

10h00 : Mot d’accueil de Christine Le Strat, maire de Pontivy.
et mot d’accueil de Loïg Chesnais-Girard, président du
Conseil régional de Bretagne

10h10-11h30 : Conférence plénière « De quoi BCD est-elle le nom ? Quand la Culture dialogue avec les cultures ».

Bretagne culture diversité a quatre missions, six sites internet, de très nombreux projets en parallèles, des dizaines de partenaires. Et pourtant BCD tient et a du sens. Elle est un cœur de réseaux, une boite à outil pour le monde culturel breton. Quelle unité et identité pour une association comme BCD ? Qu’est-ce qui rentre dans le cadre de la culture bretonne ? Comment s’adresser au plus grand nombre sans rien abandonner de l’exigence de rigueur ? Qu’est-ce que change la prise en compte des droits culturels pour le monde culturel breton ?

Au travers d’une réflexion sur l’association, son bilan, son rôle et son projet, cette plénière sera l’occasion d’un débat sur ce que nous entendons par « culture bretonne », et plus largement sur la diversité et sur ce qui fait culture en Bretagne.

Invité.e.s :

  • Introduction par Jean-Michel Le Boulanger, ancien vice-président à la culture de la région Bretagne et fondateur de BCD
  • Eva Guillorel, membre du conseil scientifique de BCD, historienne (Université Rennes 2)
  • Élisabeth Renault, directrice du musée d’art et histoire de Saint-Brieuc, présidente de l’association Bretagne Musées
  • Jean-Jacques Casteret, directeur adjoint du CIRDOC
  • Conclusion par Béatrice Macé, vice-présidente à la culture, aux droits culturels, et à l’éducation artistique et culturelle, et Philippe Ramel, président de BCD

Animation : Gérard Alle

11h30-12h30 : Pot des dix ans de Bretagne Culture Diversité offert par la ville de Pontivy.

12h30-14h00 : Pause déjeuner (15 €, cliquez ici pour réserver)

De 14h00 à 16h00 et en simultané, quatre ateliers de réflexion sont organisés autour des grandes missions de BCD. (Merci de bien vouloir vous inscrire à l’un des ateliers en amont : [cliquez ici])

Atelier 1 – L’Éducation artistique et culturelle, un outil pour la promotion de la diversité culturelle et la diffusion de la matière culturelle de Bretagne

Les droits culturels s’inscrivent aujourd’hui dans la loi française. Ils énoncent, entre autres, que « toute personne doit pouvoir participer à la vie culturelle de son choix et exercer ses propres pratiques culturelles » (art. 5 DUDC, 2001). L’éducation artistique et culturelle vise, quant à elle, « l’acquisition d’une culture partagée, riche et diversifiée dans ses formes patrimoniales et contemporaines, populaires et savantes… » (art. 3 Charte de l’EAC). Dès lors, l’éducation artistique et culturelle à l’école s’affirme comme l’un des moyens de rendre accessible la diversité des expressions culturelles à tous. Comment les associations culturelles bretonnes peuvent-elles mettre en œuvre cette ambition ? Et quel peut être le rôle d’une association comme BCD ?

Invité.e.s :

  • Jean-Jacques Casteret, directeur adjoint du CIRDOC
  • Béatrice Macé, vice-présidente à la culture, aux droits culturels, et à l’EAC à la Région Bretagne
  • Martine Le Bras, conseillère pour l’EAC à la DRAC

Animation : Charles Quimbert

Atelier 2 – La vulgarisation de la matière culturelle de Bretagne : comment produire et transmettre de la connaissance ? et pourquoi le faire ?

Alors qu’il y a une immense soif de connaissances des Bretons concernant leur région, la part accordée à la découverte et compréhension de la Bretagne est minime, voire inexistante, dans l’enseignement. À travers l’encyclopédie vivante de la Bretagne qu’est Bécédia, l’objectif de BCD est de rendre accessible au plus grand nombre l’état des connaissances sur la « matière de Bretagne », qui comprend aussi bien l’histoire, l’ethnologie, la géographie, l’économie, la sociologie, les langues ou encore l’environnement de la région.

Mais à qui s’adresse-t-on quand on « vulgarise », et que signifie vulgariser ? Comment également rendre compte d’une recherche en mouvement ? Comment développer d’autres formes de médiation, comme les podcasts ou des vidéos, tout en évitant d’être happée par des formats trop courts qui vident parfois les sujets de leur substance et de leur complexité ? Enfin, quelles sont les limites d’une médiation numérique et comment y palier ?

Invité.e.s :

  • Yves Coativy, directeur du CRBC
  • Céline Chanas, directrice du Musée de Bretagne
  • Gaïd Pitrou, directrice de la Cinémathèque
  • Jean-François Dortier, fondateur de la revue Sciences Humaines

Animation : Anna Quéré

Atelier 3 – Inventorier pour sauvegarder ? Les enjeux du PCI en Bretagne

La Bretagne est la deuxième région de France en matière d’éléments inscrits à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel (PCI) avec 109 pratiques immatérielles (sur 488 au début de l’année 2021). Si ce dynamisme régional est à souligner, il invite cependant à réinterroger sans cesse le rôle des inventaires dans la sauvegarde du PCI. Effet d’annonce ? Ou véritable dynamique locale ? Que se passe-t-il après qu’un élément ait été inscrit à l’inventaire national ?

Cette table-ronde réunit différents acteurs investis dans la réalisation d’inventaires du PCI pour un partage méthodologique et un retour d’expériences : méthode d’enquêtes et accompagnement, participation des communautés et coopération, politiques de restitution et de diffusion des résultats de l’inventaire, mise en place du plan de sauvegarde, etc. Autant de sujets abordés afin de repenser la place des inventaires dans la sauvegarde du PCI.

Invité.e.s :

  • Patricia Heiniger-Casteret, anthropologue, Université de Pau et des Pays de l’Adour
  • Morgane Dallic, responsable du pôle culture, patrimoines, éducation, Parc naturel régional du Golfe du Morbihan
  • Jeannot FLAGEUL, adjoint à la vie associative, culture, animation à la ville de Rostrenen

Animation : Julie Léonard

Atelier 4 – Bretania : D’une bibliothèque numérique à un espace partagé de données culturelles

Bretania, le « portail des cultures de Bretagne » depuis 10 ans, signale, donne accès et valorise des ressources culturelles et patrimoniales relatives à la Bretagne, en s’appuyant sur un réseau d’acteurs culturels propriétaires de fonds numérisés. Le portail collecte les métadonnées descriptives de ces fonds, les indexe dans sa base de données et les verse dans le moteur Collection. Bretania joue donc un rôle d’agrégateur de données.

En dix ans, les standards et pratiques sur le web ont beaucoup évolués. La table ronde sera le moment de nous interroger sur le rôle de Bretania et de ses contributeurs dans ce paysage numérique, de plus en plus centré sur la donnée. Comment aborder le passage d’un web centré sur les documents à un web centré sur la donnée et les échanges sociaux ? Comment intégrer les utilisateurs du portail dans les processus de création et réutilisation des données ? Quel doit être également le rôle de Bretania à l’échelle nationale et internationale ?

Invité.e.s :

  • Katell Briatte, ministère de la culture
  • Jean-François Bertrand, conseil régional de Bretagne
  • Jean-Baptiste Pressac, CRBC
  • Aline Benvegnu Dos Santos, Tiez Breiz

Animation : Gwenaël Carvou

16h00-16h30 : Pause café

16h30-18h00 : Restitution des ateliers

18h00 : Remise des prix du concours photo Migrations bretonnes,

À partir de 20h30 : Fest-noz avec Fleuves, Loened Fall, Brou/Quimbert, Ebrel/Le Buhé, Avel Vras et Lemoine/BouthillIier.

Cet événement est organisé avec le soutien de la Ville de Pontivy.

Nous remercions chaleureusement le cinéma Rex pour la séance du vendredi, la Kerlenn Pondi et le comité de soutien Skol Diwan Bro Pondi pour l’aide à l’organisation du fest-noz. Partenariat avec Tamm-Kreiz.

Conférences sur la mise en tourisme des sports et jeux traditionnels

L’Union des Villes d’Art et d’Histoire et des Villes Historiques de Bretagne, en partenariat avec Bretagne Culture Diversité, a le plaisir de vous inviter à participer à une journée de conférence sur la mise en tourisme des sports et jeux traditionnels, le mercredi 6 juillet 2022, au Lieu Unique, à Nantes.

Ces conférences auront lieu dans le cadre de la programmation des « Jeux de Bretagne » organisés à Nantes, du 1er au 10 juillet 2022.

Aujourd’hui les sports et jeux traditionnels illustrent l’évolution de la notion de patrimoine et apparaissent comme de nouveaux objets patrimoniaux, posant la légitime question de ce qui fait patrimoine. Ces pratiques sportives par leur ancrage culturel et territorial constituent également un atout important du point de vue touristique. Cette journée sera donc organisée en deux conférences : l’une portant sur la patrimonialisation des sports et jeux traditionnels, l’autre sur la mise en tourisme par le biais du sport.

Informations pratiques :
Mercredi 6 juillet 2022, au Lieu Unique à Nantes.
Horaires : 10h-12h et 14h-16h – Programme détaillé à venir.
Entrée gratuite – sur inscription : cliquez-ci pour vous inscrire.

Bresk : deux jours de fête à Douarnenez

Bretagne Culture Diversité est partenaire de Bresk, un événement que l’association Rhizomes organise les 10 et 11 juin à Douarnenez et qui a pour thématique les langues minorées et la traduction.

Pendant deux jours dans le port de Douarnenez, ça va sentir bon l’air du large, les langues d’ici et d’ailleurs : que vous parliez plusieurs langues ou une seule, que la question de la traduction ne vous ait jamais effleuré, ou au contraire que vous ayez plusieurs langues à la bouche et que la traduction ça vous connaît, ce temps fort est pour tou.tes, seule la curiosité est requise.

La saga de la Trégor Valley

Bretagne Culture Diversité est partenaire dans la réalisation d’un film de Jean-Jacques Monnier (administrateur à BCD) et d’Olivier Caillebot (réalisateur) sur la grande aventure des télécommunications à Lannion et dans le Trégor. Ce film raconte comment, après une période d’euphorie, la région de Lannion a été entrecoupée de crises, d’actions collectives et de rebonds. Une aventure humaine et industrielle qui se poursuit encore, 60 ans plus tard, puisque le bassin d’emploi lié aux hautes technologies représente toujours plus de 5.000 emplois directs.

La Bande annonce :

Ce film, PRODUIT PAR TV-TREGOR, va faire l’objet de plusieurs projections en salle :

La première projection du film s’est tenue aux BALADINS à Lannion le jeudi 19 mai. Elle a fait salle comble ! Pour ceux qui auraient manqué cette première, trois autres séances sont prévues :

La seconde projection du film se tiendra de nouveau au Cinéma les BALADINS à Lannion le mardi 31 mai à 20h30. Elle sera suivie d’un débat. Les réservations sont closes – C’est complet.

Une troisième projection est prévue au Cinéma Le Douron à Plestin-les-Grèves le vendredi 3 Juin à 20h45– Elle sera suivie d’un débat
Achat anticipé de billets possible et conseillé sur le site web du Douron
Achat de billets également possible sur place avant la projection dans la mesure des places disponibles. Tarif plein : 5 € – Tarif réduit : 3 €

Une quatrième projection est prévue au Cinéma Les Baladins de Perros-Guirec le mardi 7 Juin à 20h30– Elle sera suivie d’un débat
Achat anticipé des billets conseillé sur HelloAssoSuivre ce lien – Paiement en ligne par CB
Des billets sont en vente également à Tom Librairie au centre-ville de Perros-Guirec
Achat de billets également possible sur place avant la projection dans la mesure des places disponibles.
Tarif plein : 6 € – Tarif réduit : 3 € (pour les moins de 25 ans)

DVD du film disponible à la fin de chaque séance : 10 € / DVD

This site is registered on wpml.org as a development site.